Premier Acte a été fondé en 1994, par trois collectifs de la relève de l’époque, le Théâtre Sortie de Secours, Le Théâtre du Mana et le Théâtre Les Enfants Terribles. Cette initiative est née de la volonté de ces compagnies émergentes de regrouper dans une saison et en un même lieu les spectacles de la relève théâtrale.

De 1994 à 1999, Premier Acte s’est caractérisé essentiellement par une mise en commun de ressources humaines et financières qui permettait la location d’un lieu de spectacle au Centre International de séjour, la réalisation d’activités de communications communes et la gestion d’un petit parc d’équipements. Soulignons que dès la première saison, la Ville de Québec a reconnu la pertinence et le potentiel de Premier Acte et soutenu financièrement ses opérations et ses projets.

De 1999 à 2003, Premier Acte a connu des années de mutation qui l’ont amené tranquillement à devenir un diffuseur spécialisé à part entière. Ces années ont vu l’embauche d’un premier coordonnateur rémunéré, alors que les compagnies fondatrices se retiraient graduellement de ses activités quotidiennes.

Au cours de ces années, les pratiques d’accueil ont évolué : l’équipe de Premier Acte a assumé davantage de responsabilités en réalisant plus d’activités liées aux communications et à la mise en marché ; les conditions financières d’accueil se sont transformées pour devenir une réelle codiffusion. Ces années ont aussi été marquées par une diversification des lieux de diffusion, faisant de Premier Acte un diffuseur sans domicile fixe.

De 2003 à aujourd’hui, Premier Acte a connu une importante croissance, tant sur le plan du volume de diffusion que sur ceux des services offerts et du budget de fonctionnement.  À l’automne 2003 Premier Acte s’installe dans ses locaux actuels du Centre Culture et Environnement Frédéric Back, regroupant sous un même toit ses bureaux, une salle de répétition et une salle de spectacle de type « boîte noire » à configuration variable d’une capacité de 80 sièges. Premier Acte a enfin pignon sur rue au centre-ville.

Premier Acte est désormais un diffuseur spécialisé à part entière et autonome. Ses programmations comportent de 8 à 10 spectacles pour plus d’une centaine de représentations par saison. Durant cette période, Premier Acte acquiert une position importante dans le milieu théâtral de Québec. Tant le public, les médias et le milieu artistique le considèrent désormais comme un théâtre à part entière, bien positionné dans sa communauté.

Au fil des ans, Premier Acte a été en mesure de bonifier de façon marquée son offre de services aux collectifs qu’il accueille. La concentration des activités en un même lieu a aussi permis des contacts plus étroits, plus constants et plus significatifs avec les jeunes artistes, d’où un travail d’encadrement et d’accompagnement plus organique. Simultanément, les conditions de productions se sont améliorées grâce à une importante bonification des conditions financière d’accueil et au rythme des acquisitions d’équipements et des améliorations de la salle de spectacle.

2008 marque le lancement par la Ville de Québec de la mesure Première Ovation, dont Premier Acte devient le gestionnaire pour sa discipline, en plus de profiter d’un soutien à sa programmation.

Plus que jamais, Premier Acte est un creuset, un incubateur, et un important tremplin qui voit défiler en ses murs les forces vives de l’émergence théâtrale. Il est désormais reconnu comme « le lieu » des découvertes à Québec.

Enfin, le nombre de spectacles qui y sont créés et de collectifs qui y voient le jour, et que l’on retrouve ultérieurement sur les autres scènes de Québec ne cesse d’augmenter, réaffirmant de façon éloquente la pertinence de sa mission.

 

Équipe >